27 et 28 avril 2013 : Rally « spéléo » du fort de Barchon

l'ESD à Barchon (4)Nous sommes partis à deux véhicules . Le rendez vous était donné à 7 heures du matin pour prendre la route en direction de la ville de Liège où s’est tenu tenu comme chaque année le rally spéléo du fort de Barchon. L’accueil y fut sympathique, l’équipement rustique pour un coût modique. Une sortie très agréable.

Nous étions 13 enthousiastes dont deux en initiation. Le groupe s’est rapidement scindé en deux pour pour visiter le fort dans ses recoins les plus inaccessibles. Un premier groupe de deux qui a enchaîné rapidement plusieurs parcours, quasiment tous il me semble et un groupe de onze qui fit : le parcours C comme couché et le parcours D comme divers, avant d’aller manger le merveilleux « Boulet frite » d’un boucher local (suite à la Basilique on appréhendait le « vol au vent »).

Nous fîmes le parcours dans le noir pendant la digestion. Le bivouac à même les cailloux dans les allées du fort sous un barnum fut frais et bruyant. D’autre firent le choix d’une tente sous la tyrolienne. Le lendemain, nous fîmes le parcours E comme étroit et le parcours F comme Froid juste à temps pour que dix d’entre nous profitent de la dernière visite guidée du fameux fort d’Eben Emael à une vingtaine de kilomètre de Barchon.

Pendant ce temps 3 sportifs restaient faire les parcours qui leur manquaient. Cette sortie fut usante pour le matériel qui a beaucoup frotté car les parcours étaient bien nommés (notamment étroit, couché et le divers) et suffisamment long pour bien en profiter. Nous sommes passés par des conduits d’aération, des conduits d’évacuation des gaz des tirs de batterie, des tubes de pvc d’un peu moins d’un mètre de diamètre coudés par endroit noyés par d’autre, des puits conçus pour les approvisionnements en munition, des escaliers en colimaçon aux marches disparues, j’en passe et des beaucoup plus étroits.

Les parcours, dans l’ensemble, étaient techniquement accessibles et à faible hauteur ; beaucoup plus simples à suivre qu’à la cathédrale de Bruxelles et plein d’échappatoires pour qui, ne voulait pas passer quelque part ou faire une pause.

 

Nous pouvons dire que nous avons visité chaque recoins de ce fort, qui lors de l’invasion de la Belgique avait tiré sur son voisin, Eben Emael dans une tentative de contre attaque au raid allemand.

Le rallye spéléo étant reconduit chaque année, il est à reprogrammer l’année prochaine. Éventuellement pour la sortie famille.

 

Ce contenu a été publié dans Fortifologie, Spéléologie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.