16-17 février 2013 : Formation ASV Cosif

CIMG1563La formation s’est déroulée en plusieurs temps :

  • Présentation et explication des différentes instances responsables et chargées des secours en général et de leur relation entre elles.
  • L’équipe ASV : sa constitution, son rôle, ses moyens, son fonctionnement et sa mise en place
  • Formation et bilan

Les différentes instances chargées des secours et en particulier le Spéléo-Secours Français (SSF)

Il en existe un certain nombre que ce soit : sur terre, en mer, en montagne.

Les plus connus sont les pompiers, la SNSM, le PGHM mais aussi le Spéléo-Secours qui intervient bien entendu auprès des spéléologues mais aussi auprès du public dans des endroits difficiles d’accès ou en milieu labyrinthique à l’air libre mais aussi immergé (calanques, Concordia…)

Le spéléo-secours français est passé maitre dans ce domaine et dispense des formations et des  interventions à travers le monde.

La gestion d’un secours et particulièrement en milieu souterrain est difficile compte tenu de la complexité à pouvoir intervenir de ce milieu. (Etroitures, puits, labyrinthe, siphons, méandres, ….)

Une simple blessure qui en surface est tout à fait « bénigne » pause alors de gros problème.  Les temps d’intervention sont importants et le milieu « hostile » souterrain nécessite une organisation très poussée.
La plupart des accidents sous terre, sont souvent dû à une chute lors de marche, d’escalade, de sauts…et peu sont dû à des chutes sur corde ou à des problèmes de matériel. Preuve que les actions de formation sont efficaces !

Prenons, par exemple, un spéléo qui se serait fracturé un tibia. Il va être dans l’incapacité totale de pouvoir bougé par ses propres moyens. A partir de là, et suivant les conditions de sa blessure, le temps peut être compté et il faut mobiliser un grand nombre de sauveteurs et d’équipes différentes pour pouvoir lui porter secours.
Les différentes équipes sont : Centre de commandement, l’équipe chargée de l’évacuation, les artificiers, les plongeurs, l’équipe transmission, l’équipe médicale et l’équipe d’Assistance et de Secours aux Victimes.

L’équipe ASV :

Se compose en général de 5 personnes :

- Une spécialisée dans les actions secouristes à la personne ( capable de faire un bilan de santé fiable ) + un assistant

- 2 personnes chargées de la réalisation du point chaud

- 1 dernière chargée des transmissions

Rôle de l’équipe ASV :

Elle doit porter assistance rapidement à la victime et la placer en sécurité le plus confortablement possible, le temps que l’équipe d’évacuation puisse achever ses ateliers et procéder à la remontée de la victime sur ordre de CT.

Ses moyens :

Elle dispose de plusieurs équipements spécifiques suivant ce qu’elle aura à faire. Du matériel « médical » (bandages, attèles, minerves, pansements, voire tensiomètre, KED…)

Du matériel pour le « point chaud » : couvertures de survie, matelas, bougies, accessoires de montage (pinces à linge, coinceurs, trousse à spit, piquets, cordelettes…).

Une combinaison chaude « doudoune » complètement ouvrable par partie pour avoir une intervention locale sans que la victime se refroidisse. Un moyen de transmission des informations à la surface (TPS, filaire, « Estafette »).

Formation et bilan

Nous avons appris beaucoup de choses !

Que ce soit, une prise de conscience par un cas réel (luxation d’un genou) et de tout ce que ça a entraîné.

Par l’application et la mise en pratique des différents moyens :

Point chaud, assistance à la victime, transmission et comportement à avoir.

Il ressort qu’il faut avoir une très bonne communication au sein de l’équipe, qu’il faut réaliser un point chaud fiable et le plus comfortable possible, et qu’il faut avoir du « self-control ».

Toutes ses « choses » s’acquièrent en pratiquant régulièrement ensemble et nécessite un certain investissement personnel.

Autrement, ce stage nous a aussi permis de rencontrer d’autres spéléo, d’échanger beaucoup sur les expériences de chacun tout ça dans un climat agréable et amicale.

Un très bon stage, certes pas facile que ce soit pour les stagiaires mais aussi pour les formateurs qui reprennent cette formation abandonnée depuis quelques années.

/p

Ce contenu a été publié dans Spéléologie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.