Samedi 12 octobre : Sortie Initiation à Villepot

octobre 2013 Gouffre de Villepot (5)9 participants : Aurélie, Victoria, Jessica, Bernard, David, Manu, Franck, Régis et moi.
Départ de l’obélisque de Fontainebleau vers 8h. On a eu le temps de se faire un p’tit dej rapide en attendant les retardataires… On ne donnera pas de noms.


On charge le camion et on part dans une direction inhabituelle… ! C’est pas bon les habitudes ! Un p’tit café sur l’aire de l’autoroute avec un p’tit gâteau et on repart pour Courson. Arrivés, on se refait une petite pause café-brioche sympa.

Avant ça, des autochtones avaient demandé à un gars de chez nous où se trouvait le vide armoire… !? C’est peut être à cause de sa veste, un peu voyante… Il devrait en faire autant avec son portefeuille !;)

On arrive à Villepot. On s’équipe et à nouveau, on mange ! Jessica n’en revenait pas. Il était près de midi quand même ! On descend enfin dans le gouffre. Il est 13h.

David passe par la lucarne. Moi directement par le puits. L’objectif était de faire 2 parcours pour ne pas perdre trop de temps et varier les plaisirs !
Bernard resté là-haut s’occupait de coordonner la progression des autres et notamment de placer des expérimentés aux endroits stratégiques (Aurélie, Victoria, Manu et bien sûr Régis ).

David s’embêtait un peu à équiper sa lucarne, tandis que je descendais de fracs en fracs… J’arrive au palier où on doit faire le tour d’un rognon et j’équipe la main courante puis la tête de puits.

« Mince ! Je n’ai plus assez de corde pour descendre jusqu’au dernier palier ! J’avais essayé d’optimiser la longueur des cordes pour faire qu’en 2 kits on puisse descendre sur le précédant palier pensant qu’avec toutes ces pluies, on n’irait pas loin du fait de la hauteur de l’eau. Mais non ! En fait, pas beaucoup d’eau. On aurait pu aller facilement au fond. »

Au fur et à mesure, les autres arrivaient et on se plaçait de façon à se ne pas se faire trop arroser ( il y a toujours des petites gouttes qui tombent par ci par là ).

Je remonte aider Jessica qui était un peu trop descendue sur le dernier frac. Je lui fais convertir sur la corde avale après l’avoir fait descendre complètement dans la boucle du frac. Elle s’est bien débrouillée !

Bernard arrive et on se retrouve collés l’un à l’autre…Que c’est bon de se réchauffer auprès des amis !
Il descend et anime de sa bonne humeur habituelle le palier. De là-haut, on entend des éclats de rires pendant que David s’énerve sur la main courante ( brochée maintenant ).

Il n’a pas assez de matériel pour l’équiper complètement aussi il décide de descendre rejoindre les autres. Avant ça, Victoria avait changé de corde pour rejoindre le joyeux groupe.

Avec la longueur de corde qui restait à David, il a pu finir d’équiper la tête de puits pour descendre sur le dernier palier. Un certain nombre d’entre-nous descendra jusqu’au fond pendant que d’autres commenceront la remontée.

David déséquipera mon équipement et moi le sien. Ca me donnera l’occasion de voir que le passage de la lucarne n’est pas évident et qu’il vaut mieux ne pas avoir de sac trop remplit.Tout le monde est remonté sans problème. Il fait encore beau mais certains ont connu des
petits épisodes de pluies très localisées…Il est environ 16h.

Bref, pas de soucis pour cette sortie de remise en jambe. Tout à bien fonctionné même si il reste toujours de petites choses à améliorer. On est tous contents.

On range le matériel, on mange et bientôt nous voilà partis car le temps devient menaçant. Il est plus de 17h.

L’une d’entre-nous choisira de faire un petit footing au lieu de monter dans le camion, devant les yeux médusés de 2 habitants. Visiblement elle n’était pas du tout éprouvée par cette petite sortie !
Sur le chemin du retour, on consultera les photos de Régis faites avec son téléphone ! On n’arrête pas le progrès !

Passé Auxerre, on loupe l’entrée pour l’autoroute et on suit l’itinéraire du GPS pour rattraper. Ce sera l’occasion de découvrir la belle campagne Auxerroise avec ses étangs et ses petits chemins pittoresques…

Dans le camion, tout le monde discute. On s’arrêtera à nouveau sur l’autoroute pour une petite pause.

Voilà, une sortie sympa qui nous aura permis de faire plus ample connaissance avec Jessica et Régis. Visiblement ravis.

Ce contenu a été publié dans Spéléologie, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.