FTS 1, Edition 2014 au Puiselet.

Formation aux Techniques de Secours – Stage 1

Dates : Samedi 8 et dimanche 9 mars Lieu : Puiselet, forêt de Fontainebleau, près de Nemours

Organisateurs : COSIF-SSF-A Cadres : Fabien Fécheroulle, Jean-Paul Couturier, Jacques Beilin, Yoann Queret Participants : ESD Spéléo, Abimes, SCR, SCMNF, SCCM, SCP, Gaspar, Oise

SAMEDI 8 MARS 2014

10h : arrivée de tous, présentation du stage FTS par les organisateurs. Nouveau concept : Par rapport aux années précédentes, le principe des ateliers a changé. Auparavant, il y avait 4 ateliers sur lesquels chaque groupe passait au moins une fois. Mais suite aux remarques des participants (confusion, difficultés techniques et à concrétiser les manipulations…), les organisateurs ont décidé d’innover. Principe des ateliers fixes : Deux groupes ont été formés, un débutant et un confirmé. L’atelier des débutants Ils se sont familiarisés avec la technique du répartiteur de charge, très utile pour faire progresser une civière en horizontal ou en vertical. Ce qui a été vu : installation d’un répartiteur, utilisation d’une poulie, notions de contrepoids, régulateur et de balancier, brancardage. Manipulation d’une civière. A retenir : Réaliser trois ancrages indépendants les uns des autres et fiables. En cas de rupture d’un ancrage, les deux autres doivent être en mesure de récupérer tout ou partie de la charge.   L’atelier des confirmés Révision des techniques de base et des techniques spéciales. Fin de journée : Repas au resto et bivouac sur place pour certains

DIMANCHE 9 MARS 2014

Objectif : Mise en situation d’un secours selon un parcours défini par les organisateurs, travail de groupe, écoute, communication Cinq groupes : Serge, André et Victoria / Christophe et Pascale / David et Mathieu / Vincent, Eric, Sabrina, Yannick / Bernard, Ana, Stéphane / Nathalie a pris le rôle de la victime La difficulté : S’adapter au milieu Durant l’installation du parcours : tyrolienne, planter de spits (une première pour certains), importance de la communication entre les différents chefs d’ateliers, etc. Durant le secours : Progression dans les blocs, descente dans une diaclase. Assurer de bonnes conditions de progression à la victime, c’est-à-dire rester vigilant dans le maintien de la civière, éviter les secousses trop fortes, savoir relayer. Travail en équipe, être à l’écoute des uns et des autres et surtout du responsable de la civière. Vire.

CONCLUSION DU FTS1

Le travail en théorie et en pratique avec les débutants s’est très bien passé. Moins de techniques pour les débutants, seul l’essentiel a été vu et bien retenu. Peu nombreux par rapport aux autres années, ce qui a donné plus de fluidité au travail d’équipe, et plus de marge de manœuvre pour chaque participant. POINT + : Nouveau concept des ateliers, une mise en situation concrète le 1er jour a permis aux débutants de mettre en œuvre leurs nouveaux acquis (avant d’entamer le travail en groupe de secours). POINT - : Veiller au respect du site. Des spits ont été plantés à tout va sans considération du milieu naturel.

Ce contenu a été publié dans Spéléologie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.