Formation aux Techniques de Secours Samedi 22 et dimanche 23 mars 2014 Doubs – Nans sous Sainte Anne

Participants : Anna, Nathalie, Pascale, Victoria, Gwen, Bernard, Serge, André, David, Stéphane, Mathieu, Laurent et Christophe.

Cadres : Fabien, Jean-Paul, Jacques et Yoann.

Samedi : Biefs Boussets (Initialement était prévu le Gros Gadeau mais il pleuvait et il a même neigé !)

Objectif : remonter une blessée (Gwen) située derrière le dernier R3. (Environ -60 m). Equipe de 16 sauveteurs.

Pour cela, 5 équipes ont été réparties sur les différents passages délicats (ressauts et puits) avec pour mission de favoriser un franchissement des plus efficaces.

Les principales techniques utilisées ont été le balancier ou le contrepoids. Autrement, le portage dans le méandre s’est fait en technique « longé aux baudriers de 2 équipiers » quand cela était possible.

Bilan : L’évacuation, bien qu’en équipe réduite par rapport à ce qu’on avait fait auparavant, c’est bien déroulée au niveau de l’avancement de la civière. Malgré tout, un incident est venu tout gâcher sur la fin. En effet, lors d’un énième portage dans le méandre et avant d’arriver à sa sortie, un manque de vigilance, a conduit à heurter l’épaule droite de Gwen dans un rognon, lui causant une vive douleur.

Fabien nous a donc rappelé qu’il fallait bien repérer aux préalables les passages de la civière, car les 2 équipiers chargés du portage à bouts de longes et progressant en opposition à plus de 2 mètres du sol, ne pouvaient pas diriger et porter en même temps ! Un guide en tête du cortège et ayant une visibilité sur les conditions de la progression est impératif ! A notre décharge, il s’agissait d’une première pour bon nombre d’entre nous et sans doute, la fin approchant, a suffit à être un peu moins vigilant. Il faut donc rester très attentif aussi longtemps que le blessé n’est pas sorti complètement !

Dimanche : Ouzène

Objectif : remonter la blessée (Nath cette fois) depuis le collecteur supérieur en la faisant descendre par le P30, puis remonter le P18 et ensuite le P28.

L’équipe était encore plus réduite (13 personnes !)

A nouveau, essentiellement des systèmes contrepoids ont été réalisés. (Frein de charge avec reprise pour la descente du P30, et contrepoids avec reprise pour le P18 et P28)

Bilan : L’évacuation s’est bien déroulée. Attention toutefois à bien anticiper les passages de la civière dans les puits étroits. La multiplication des fractionnements et leurs longueurs peuvent nuire à son passage optimum. Peut-être aurait-il fallu équiper le P15 pour faire sortir plus vite les sauveteurs et encore optimiser l’évacuation.

Conclusion de ce FTS 2 : Globalement, tout s’est bien passé et cela prouve qu’il n’est pas nécessaire d’avoir 40 sauveteurs pour faire une bonne évacuation. Une équipe réduite qui tourne bien fonctionne très efficacement !

Le mot de la fin : Un week-end fatiguant certes, mais une excellente ambiance ! A refaire donc!

Nota : Si vous voulez du fromage, il faut y aller avant 19h !!! M…. !

Christophe

Ce contenu a été publié dans Formation, Spéléologie, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.