Test produit : le descendeur ATK

DCIM100MEDIACe dernier weekend, nous nous sommes rendu au congrès de Nantua où deux d’entre nous ont acquis le descendeurs canyon d’Atk pour leur matériel perso. A l’issue du weekend et après deux canyons nous avons eu envie de proposer un premier retour car l’impression générale est très positive.

Ce descendeur est conçu par JC Schiavinato qui est moniteur canyon au club Aterkania et nous l’avons acheté chez Résurgence. Sur les conseils éclairés de nos amis de Rand’eau canyon
DCIM100MEDIA
DCIM100MEDIACe qui est impressionnant avec cet objet lorsqu’on parcours la notice, c’est sa versatilité. Son design inattendu s’adapte aux gauchers comme aux droitiers. Il offre 4 positions évidentes de freins adaptables ainsi que d’autres usages plus avancés comme l’usage plaquette, la remontée sur corde, l’usage pour de la cordelette, une clef courte et encore d’autres possibilités pour lesquelles je vous renvoie à la notice disponible en ligne, nous n’avons pas eu le temps de tout essayer.

DCIM100MEDIAPour ce qui nous concerne, l’avons testé dans des conditions normales (avant d’avoir lu la notice), relativement calme avec un peu d’eau, parfois très alourdi par les kits de corde.
DCIM100MEDIA

La position rapide est très rapide, mais modulable très simplement sous tension grâce aux deux cornes sur le coté. Sous tension, la corde part naturellement derrière le descendeur rendant très facile le changement de main qui tient la corde en cas de besoin. Perso j’ai beaucoup aimé ce détail.

DCIM100MEDIA

 

Les positions normales freinent déjà beaucoup, mais il est possible de rajouter les mêmes freins supplémentaires.

La troisième position me semble être à garder pour des rappels nécessitant un gros frein car avec une corde de 9mn, ça freine déjà presque trop mais j’imagine qu’avec des cordes de diamètre plus faible et/ou une charge importante à descendre c’est utile.

DCIM100MEDIA

En double, aucun problème particulier sur la seule descente qui s’est présenté comme ça sur ces deux canyons.

Les demi-clefs sont déconcertantes de simplicité et se défont sans aucun à-coups.

Pour les clefs complètes, c’est le même principe qu’avec un descendeur à poulie classique, on repasse dans le mousqueton avant de recoiffer l’ensemble. C’est très sécurisant de pouvoir conserver ses réflexes d’une discipline à l’autre. Avec un peu de pratique il est possible de faire une clef complète d’une seule main.DCIM100MEDIA

DCIM100MEDIAEn guise de conclusion, nous avons été emporté par le confort d’utilisation de ce descendeur à l’allure surprenante. Il se révèle très bien conçu :
Il est très sécurisant car si la corde venait à couler trop vite, il toujours très facile de rajouter un, voire deux freins supplémentaires ; Il est imperdable (donc bon pour le canyon hivernal sous la neige) et très versatile. Il nous faudra plus de sorties pour en apprécier toutes les fonctionnalités. Pour les spéléos, il permet de retrouver certaines sensations et de conserver les réflexes acquis avec les descendeurs à poulie.

Pour une petite trentaine d’euros, il est « proudly design and made » en France au sein de l’un des clubs les plus actifs en canyoning ce qui ne gâche rien.

à recommander donc !

.DCIM100MEDIA

Ce contenu a été publié dans Canyoning, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.